jeudi 16 août 2012

Crée ce que tu peux, avec ce que tu as, là où tu es

C'est une maxime que j'ai mise en pratique hier, n'ayant pas grand chose avec moi, mais seulement:
- des empreintes secondaires sur papier de brouillon, faites lors de nos dernières impressions sur tissu. Ces empreintes sont faites afin de ne pas perdre la peinture ou autre médium colorant en surplus, et cela permet également de nettoyer plus facilement les pochoirs qui n'ont alors presque plus rien.
- une pochette de feutres à l'eau pour écoliers
- un stylo noir

Et c'est parti pour du gribouillage devant un match de football peu passionnant.
Le résultat ne mérite pas d'être conservé tel quel mais va être découpé pour se retrouver sous une forme inattendue dans mon cahier d'écritures.
Je souris car je viens juste d'imaginer la vidéo du match de foot, découpée elle aussi et visionnée avec l'entraineur pour espérer en tirer une amélioration!



Deux autres empreintes secondaires (appelées 'fantômes' par les anglo-saxonnes) attendent leur tour:





7 commentaires:

vonny a dit…

j'aime énormément je dirais même sublime. Bravo. Votre blog est une merveille à mon sens.....

Joelle LG a dit…

De quoi ameliorer grandement le match je n'en doute pas ...moi qui ne suis pas fan de ce genre de sport

vonny a dit…

Superbe, je dirais même sublime, j'aime énormément. Votre blog est une merveille à mon sens, bravo .....

vonny a dit…

j'aime énormément je dirais même sublime. Bravo. Votre blog est une merveille à mon sens.....

Chris a dit…

déjà très beau ce fantôme coloré !

miclep a dit…

J'aime cette interprétation ! Le foot t'as inspirée.........

Mimiblue a dit…

C'est vrai que le football et certains matches de coupe du monde m'ont permis de vaquer à d'autres occupations autrement plus créatives, de mon point de vue. Ces grands gaillards qui courent sur la pelouse sont sûrement créatifs dans leur domaine mais j'avoue une moindre sensibilité aux résultats... En revanche, ce que j'ai vu cet après-midi à Saint-Thélo du côté de Loudéac en centre Bretagne m'a beaucoup plu, outre le plaisir d'aller y embrasser MLaure.
Tu y aurais eu toute ta place : il y était question de teintures, d'empreintes et de devenirs....