lundi 11 février 2013

Mandala brodé (2)

 
J'en profite pour vous dire ici combien j'ai apprécié, individuellement, chacun de vos commentaires sur mes mandalas, ici et sur le blog de Mimiblue. Merci infiniment.
 
 
 

13 commentaires:

solange a dit…

Superbes tous ces mandalas.

Anonyme a dit…

Bonsoir,
en dehors de mes questions sur les techniques, et, malgré les réponses, je reste bluffée, j'aimerai bien savoir ce qui produit l'étincelle, le moteur, pour créer à partir des techniques que vous semblez avoir acquises, qque vous avez déjà dû travailler ?
Cordialement,
Mohair à Paris

Anne a dit…

Bonsoir Mohair,
Si étincelle il y a...c'est le besoin incessant de créer, que ce soit avec des crayons, de la colle, de la peinture, des fils, des tissus, et que sais-je encore?

Anonyme a dit…

Chacun a des crayons, du péku ...du fil avec soi, mais comment renait l'inspiration, l'idée, d'où vient ce besoin ?
Pourquoi l'avons-nous et pas d'autres ?
Mohair à Paris

éoline a dit…

Encore un très joli mandala plein de vie .... c'est bientôt le printemps!

joelle lg 91 a dit…

encore un mandala à contempler .. pour trouver sagesse et sérénité ..??

pascaline a dit…

bravo pour ce deuxième mandala! aussi superbe que le premier!

Pascaline

miclep a dit…

J'admire la précision de tes points ! Il est magnifique !! Chapeau l'artiste !

breizhdentelle a dit…

Superbe travail!!

DILOU a dit…

Très différent du premier, , à première vue, il semble plus structuré, plus serain alors que le 1er était plein de vie et de peps!! peut-être des changements d'énergie... en tout cas beaucoup de talent. bonne journée. Dilou

Mimiblue a dit…

Pour répondre à Mohair, je dirais que l'envie de faire fait naître l'inspiration et que l'inspiration fait renaître l'envie de faire. Et ainsi de suite pour que soit la création.
D'abord, on copie. On refait à l'identique tel modèle qui nous séduit. Puis, quand la technique est enfin maîtrisée, on s'autorise des écarts et vient la modification du modèle copié. Enfin, vient l'envie de faire par soi-même ; alors on dessine un modèle, on l'améliore, on le peaufine puis on le réalise. Et plus l'exercice revient souvent et plus l'inspiration vient facilement. Plus tard, ce sont des successions de fulgurances ; alors en faisant un premier modèle, on en est déjà à imaginer ce que sera le second et on travaille à l'idée du troisième. Je pense que le cerveau est un muscle qui prend des forces si on le fait travailler mais qui se ramollit si on le laisse inactif.
Pour commencer, je vous engage à aller voir les blogs de toutes celles qui laissent un commentaire chez Nanouanne, il y a des chances pour que vous y trouviez des modèles pour vous plaire.......

Nanouanne, pardon pour ce message long et imposant dans tes commentaires mais Mohair semblait avoir besoin de comprendre la démarche créative et l'activation de l'inspiration.
Moi aussi je suis sous le charme de ce nouveau mandala entièrement brodé. Il est superbe et quelle régularité dans tes points, dans tes barrettes ! Il y a aussi un sacré talent au-delà de la simple technique !!!!

Anne a dit…

Merci Mimiblue d'avoir répondu avant moi et si bien. Il y a certainement aussi une part d'hérédité chez moi.

Chantal A a dit…

Magnifique broderie, pleine de délicatesse.
Bravo Anne
Chantal