vendredi 7 juin 2013

Des feuilles en Péku



Pour faire ces feuilles il faut du papier toilette le plus basique possible (plus il est fin et mieux c'est), trois gouttes d'eau dans une soucoupe, un pinceau à poils raides.

C'est une technique que nous pratiquons maintenant couramment entre amies et Brigitte D. à Cherbourg me dit la semaine dernière qu'elle a eu un excellent résultat avec des feuilles.
Hier, j'ai essayé:

Le travail du papier vu après retournement côté feuille:

 
On laisse sécher comme ça, complètement. Puis les feuilles sont enlevées
 


On découpe, puis ensuite on peut colorer au doigt avec une cire colorée. Attention de ne pas mouiller sinon on détruit tout le moulage.
 
 
 
 

8 commentaires:

ANNE a dit…

Ca tombe bien, je veux justement faire des feuilles papier pour des fleurs particulières aussi, intéessant!!!bon, ton titre m'a fait penser à la molène qui pousse partout (chez moi, c'est toute une histoire trop longue à raconter) mais j'ai toujours du succès quand je les montre aux visiteurs et leur raconte qu'autrefois, au moyen âge avant l'invention du papier, ça servait de papier Q!Même mes petites filles jeunettes savent ça et le racontent à leurs instits: LOL!

miclep a dit…

On dirait des vraies ! Le moulage est parfait.

Laurence a dit…

Heureusement que tu as mis un peu de dorure, car on les confondrait avec les vrais... Bon week-end

mamiblues (Fina) a dit…

Es que me maravilla todo lo que haces.
Esto no lo conocía.
Un beso.

Mimiblue a dit…

Quelle surprise : d'un matériau si humble faire une feuille si précieuse... Franchement, c'est une vraie réussite et la technique est si simple... Merci pour l'explication technique !

Irma a dit…

intéressant, d'utiliser cette technique sur des feuilles; elle font tellement vrais

Eva a dit…

Je ne connaissais pas du tout ce truc, merci ; on en découvre tous les jours grâce aux blogs.

coeur cannelle a dit…

Incroyable ! Cette idée, je vais me permettre de la tester de suite. Merci !