jeudi 6 juin 2013

La tulipe

Moi, je suis la tulipe, une fleur de Hollande
Et telle est ma beauté, qu'un avare flamand
Paye un de mes oignons plus cher qu'un diamant
(Théophile Gautier)

Par habitude, acquise depuis quelque temps, et pour ne pas gâcher les couleurs, je 'nettoie' pinceaux, brayer, etc...sur des grandes feuilles de papier fait-main, et parfois aussi dans un grand cahier à spirales.

Ce matin je me suis amusée à écrire et dessiner sur une des feuilles déjà assez bien chargée en peintures diverses.

 
 
 

8 commentaires:

Joelle LG a dit…

Pleine de charme cette esquisse

ANNE a dit…

Oui, tu dis ça comme quelque chose de facile, de rapide, mais c'est un VRAI travail ensuite de composition et création, j'aime beaucoup. que vas -tu en faire?

Anne a dit…

Merci Anne. Pour le moment je ne sais pas. J'en ai plusieurs en cours comme ça. L'inspiration pour leur utilisation viendra un jour...

miclep a dit…

Une fleur de printemps ! Quelle douceur !!

momobert a dit…

Superbe.
J'utilise aussi cette technique en permanence... en fait, j'en suis fan.Ces empreintes "non calculées" se révèlent souvent très jolies et servent à merveille de fonds de pages.

Dane a dit…

C'est super joli, cette tulipe qui semble fondue dans le tableau comme si tu avais voulu l'enlever.
Quelle artiste quand même !

Laurence a dit…

Très joli résultat. J'adore Anne...

Mimiblue a dit…

C'est superbe ! Quel résultat !!! Tu parles de saleté, de nettoyage et tu nous montres une splendeur... Une fleur poussée sur un tas de fumier ? Presque car je te connais : les couleurs se mêlent harmonieusement parce que c'est TA palette, les formes se superposent comme il faut parce que tu as l'oeil dès le départ et tu sais déceler les lignes à privilégier. C'est superbe et tellement artistique. J'espère que tu en feras quelque chose, même en laissant les trous de la marge ; ils ont leur rôle à jouer...