samedi 14 septembre 2013

Teinture avec les baies de sureau #1

Tout récemment, Irma a attiré notre attention sur ces baies et comme par hasard, le jour même, sur le chemin de la déchetterie, après avoir soigné le jardin, je remarque ces baies sur le bord de la route. Au grand dam de mon époux, je lui demande de faire marche arrière sur ce chemin étroit à sens unique et peu fréquenté.
Et voilà:

Dans la marmite après 45mn de cuisson à petits bouillons
 
 
Après un premier rinçage le lendemain matin
 
 
Après un deuxième rinçage. Les couleurs sont exactes, remarquez le changement vers le bleu!
 
 
Dernier rinçage avec un peu de vinaigre blanc. Encore un léger changement mais pas dans le même sens pour les différentes fibres!
 
Je vous montrerai quand ce sera sec. Probablement ce soir si je peux encore faire une photo de jour pour avoir les bonnes couleurs.


8 commentaires:

ANNE a dit…

Je me demande si tu ne confonds pas baies de sureau et hièble ou faux -sureau, les baies c'était en août. Mon fils adore la gelée; la hièble est éléastique quand on la cuit et je crois toxique!!!
En tout cas, superbes violets!!!!

Irma a dit…

intéressant! Comment as-tu mordancé?
Chez moi après séchage c'est effectivement un peu plus vers le bleu également. J'ai fait mon jus avec les déchets, c'est à dire plutôt des petites graines à l’intérieur des baies.

Anne a dit…

Anne, c'est tout-à-fait possible...Je ne me suis fiée qu'à mes yeux et ma mémoire de gamine car il n'était pas question de faire de la gelée.

Irma, j'ai mis toutes les baies telle quelles dans la marmite, et je les ai écrasées. Tout a été laissé dedans avec les tissus et autres. Seuls les deux tissus ont été mordancés à la lessive Saint Marc; pas la soutache, entre-deux et longue dentelle au crochet, et tout ça a très bien, capté la couleur!

miclep a dit…

J'aime bien la variété de couleurs obtenues. C'est toujours étonnant de voir ces vieilles dentelles se colorer autant.

Monique A. a dit…

Très beaux résultats, j'adore tous ces coloris.

Irma a dit…

effectivement le "petit sureau" ou hièble est toxique, c'est plus un arbuste qu'un arbre et puis la plante disparaît en hiver.
La différence nette entre le sureau noir et la hièble c'est que le sureau noir (comestible) a ses grappes de fruits qui pendent vers le sol tandis que la hièble dresse ses fruits vers le ciel. Le pouvoir teintant doit être pareil pour les deux espèces.

Anne a dit…

Bon, alors je viens de faire un petit tour sur internet et c'est bien le sambuccus nigra ou sureau noir comestible que j'ai utilisé.

éoline a dit…

Ces couleurs sont superbes et l'effet obtenu me fait vraiment penser à ce qu'on peut obtenir avec de la betterave rouge. Les teintes varient en fonction du pH et c'est p-e? ce qui s'est passé avec le temps puis avec l'ajout de vinaigre...