lundi 11 mai 2015

Le défi que je me suis lancé


Même si je délire le plus souvent avec mes peintures, papiers et tissus, j'ai toujours besoin d'avoir un grand ouvrage traditionnel en cours.
Depuis plusieurs années, je suis l'heureuse propriétaire de cet ancien quilt (vers 1950) en provenance de l'ouest de l'état de Virginie, cadeau d'une amie.





Je réfléchis depuis plusieurs années maintenant à la façon de sauvegarder l'ouvrage. Vous pouvez voir que son état témoigne de son âge et de son utilisation intensive.

J'ai plusieurs idées et le matériel nécessaire est réuni. Vais-je y arriver?
Si vous avez déjà tenté cette aventure, je suis preneuse de votre expérience;
Il faut que je fasse quelque chose car sinon il ne survivra pas à ma génération...




 

6 commentaires:

Laurence a dit…

Un superbe défi que tu réussiras. Je suivrais avec intérêt ta rénovation.

ANNE a dit…

Il y a une vingtaine d'années, j'ai cousu les anneaux de mariage avec les robes de mes 2 filles..........souvenirs cousus; le patch est sur le canapé de mon atelier,les couleurs fanent doucement comme la vie qui passe. Pour la "restauration", je n'ai jamais eu à le faire sur des patchs anciens, mais sur un des miens qu'une belle-fille a lavé à grande température, abimé, puis repasssé en brulant certains cotons fins. J'ai relavé à la min, séché à l'air libre, les cotons fins usés ont été remplacés à la main par d'autres cotons qui sont venus s'imbriquer puis j'ai rematelassé par-dessus; cela ne se voit pas trop si on n'y connait rien,mais cela reste du "rapetassage".Bon courage, Anne; ça vaut le coup!!

averyclaire.org a dit…

What a work of love you are undertaking. I think all quilts are worth saving. Good luck with your challenge. If anyone can do it, you will be able to do it!

Elizabeth a dit…

Aunt Ethel would be thrilled to see that you have taken up the challenge of refurbishing her quilt.

Arlette Deighton a dit…

Pourquoi le rénover ?sauf si le challenge est de le remettre sur un lit
Certains quilts sont des objets de collection, que l'on protège
J'ai un quilt datant d'entre les deux guerre offert par une association américaine aux sinistrés des bombardements en Normandie au moment du débarquement.. il a vécu et comme le vôtre il est usé je le protège avec des feuilles de papier "acid free" mais retrouver les tissus , le coté passé , je n'y songe pas, je le montre ainsi que ceux de ma collection à qui s'intéresse, il a survécu à la guerre il me survivra sans doute
Néanmoins bon courage dans votre projet

Anne a dit…

Bonjour Arlette

Je ne suis pas surprise de votre commentaire car je m'y attendais. Je l'accepte volontiers car votre idée du devenir de ces quilts anciens est totalement légitime. MAIS voilà, le membre de la famille (quilteuse elle-même) qui a hérité de ce quilt est depuis quelques années définitivement installée en France et était bien placée pour le donner à un musée si elle le souhaitait. Ce n'a pas été son choix et elle est ravie de mon entreprise. J'ai réuni des tissus légers de chemises d'homme aux couleurs bien fanées pour remplacer les petites pièces manquantes.
Merci de vous être sentie libre de donner votre avis et de m'encourager, il y a effectivement beaucoup de travail pour redonner vie à ce quilt.